Philippe pouletty, développeur de carmat et investisseur atypique - le parisien

Philippe Pouletty, développeur de Carmat et investisseur atypique - Le Parisien

Porté par ses découvertes dans le secteur de la biologie moléculaire brevetées de 1986 à 1988, Philippe Pouletty (leparisien) a eu l'occasion d'intégrer la Stanford University Invention Hall of Fame. De plus, l'ancien interne siège à la SFI dès1982. L'administrateur de Truffle Capital est vice-président d’Europabio entre 2005 et 2009. L’ancien interne des hôpitaux est en mesure de stimuler nettement plus les établissements innovants à travers ses responsabilités auprès de l’association des professionnels spécialisés dans la biotechnologie en Europe. France Biotech réunit plus de 150 établissements évoluant dans le milieu de la biotechnologie et établis sur tout le territoire français. L’association donne notamment l'opportunité de favoriser les discussions entre les scientifiques et les hommes d'affaires.

Les initiatives de Truffle Capital en faveur de l'innovation

L'enseigne française Carmat se retrouve introduite en bourse depuis 2010 en raison du talent d’investisseur du Dr Philippe Pouletty. Le médecin a également marqué les esprits à travers les performances de cette enseigne dans le domaine des cœurs artificiels. Connaissant les gageures du domaine, le médecin aide deux unités de recherches encourageantes, Deinobiotics et Biokinesis. Via ces entreprises, Truffle Capital donne les moyens de mettre au point une nouvelle génération d'antibiotiques et de remèdes contre le cancer. Le directeur général de Truffle a soutenu l'institution de Carbios ainsi que de Kardiozis courant 2011. Ces établissements se spécialisent dans l'élaboration de prothèses et d'accessoires artificiels à usages industriels ou médicaux. Courant 2014, le fonds de placement administré par Philippe Pouletty a mis en place Diaccurate en collaboration avec l’Institut Pasteur. L'enseigne spécialiste de la biotechnologie s'efforce de développer un nouveau genre de produits pour soigner la population atteinte du SIDA.

Les formations suivies par le chercheur avant de se lancer dans son domaine préféré

Entre 1981 et 1984, Philippe Pouletty a effectué son internat à Paris. Expert en immunologie et en hématologie, le futur businessman travaille au sein de divers hôpitaux de la capitale. En 1985, le futur entrepreneur décroche son doctorat d’État en médecine de l’université de Paris VI (Pierre-et-Marie-Curie) avec les félicitations du jury. L’ancien interne des hôpitaux s'avère ensuite accepté à Stanford en 1986. En parallèle avec son internat, l'étudiant intègre un programme sur l'immunologie ainsi que la virologie à l’Institut Pasteur de Paris. L'interne est major du grand cours d’immunologie générale à la fin de l'année scolaire 1984.

La majorité des spins off accompagnés par Truffle Capital est constituée par l'homme d'affaires et son staff. Le fonds d’investissement se spécialise en biotechnologie et développe surtout des spins off de laboratoires appartenant à des universités célèbres au niveau international. Épaulé par sa véritable maîtrise du domaine, Philippe Pouletty assure la structuration ainsi que la supervision des différentes recherches des PME de Truffle liées à la biologie. Au sein de Truffle Capital, le chercheur s'occupe entre autres de l'évaluation et de la cooptation des brevets à fort potentiel des établissements épaulés. Ces idées sont sélectionnées selon leur caractère novateur. Dans le secteur de la recherche scientifique, Philippe Pouletty est surtout reconnu en tant que cofondateur et administrateur de Truffle Capital SAS. Cette société de gestion de fonds de capital-risque a vu le jour en 2001.

En vue de soigner concrètement les patients rencontrant des soucis d’incontinence urinaire d'effort sévère, Philippe Pouletty ainsi que les analystes de Truffle Capital financent les nombreux dispositifs fonctionnels créés par l’entreprise Myopowers. Truffle Capital a entre autres mis en place Neovacs courant 2003 pour chercher des médicaments contre les affections auto-immunes. Grâce à son fort potentiel de progression, la société est cotée en bourse courant 2010. Inscrit au New York Stock Exchange (NYSE), le laboratoire Altimmune est expert dans l'élaboration d’immunopotentialisateurs destinés aux traitements contre les infections et aux vaccins. La société est incluse dans le portefeuille géré par Philippe Pouletty courant 2007 et se retrouve ensuite intégrée à Pharmathène US.

Porté par de nombreux brevets enregistrés à son nom, Philippe Pouletty a créé SangSat Inc. en 1988. Cette enseigne se spécialise dans la transplantation d’organes et s'avère listée au Nasdaq depuis 1993. Important protagoniste dans l'univers de la greffe d’organes, SangSat a développé et commercialisé un médicament réellement performant contre les rejets, la Thyloglobuline. Ce médicament inédit se trouve être cédé à l'entreprise Genzyme dans les années 1990. Le médecin a notamment bâti Clonatec durant ses premières années dans l'univers de la recherche. La société se spécialise en biotechnologie et s’impose comme une pionnière du domaine en France. Rebaptisée Conjuchem Inc., la compagnie RedCell Inc. entre en bourse au Canada en 2000. Philippe Pouletty a bâti cet établissement expert en biotechnologie en se servant de brevets personnels.